Les marketplaces ont transformé le paysage du e-commerce

 
Mily Nguyen
Par Mily Nguyen
7 février 2018

Partagez l'article !

 

Le commerce se digitalise de plus en plus et si le e-commerce affiche encore une croissance proche de 15% entre 2015 et 2016 selon la FEVAD, les marketplaces affichent une croissance bien supérieure et représentent déjà prêt de 30% du volume d’affaires des sites qui les hébergent. Sur Amazon les ventes en place de marché représentent plus de 50% des ventes globales.

Petits et grands e-commerçants ont lancé ou lancent leur place de marché pour faire face à la concurrence et accroitre leur rentabilité (LaRedoute, Galeries Lafayette, Auchan, Darty, LR, Fnac, Spartoo, Intermarché, Nature & Découvertes, pour n’en citer que quelques-uns connus de tous…).

Alors phénomène de mode ou transformation profonde du paysage ? On se dirige clairement vers la seconde option car le modèle marketplace est vertueux pour les trois acteurs :

  1. Le client final qui va bénéficier d’une meilleure expérience achat et trouver davantage de produits sur ses sites préférés.
  2. L’opérateur marketplace qui y trouve un levier de croissance, de la rentabilité, la fidélisation de ses clients et une réduction du taux de rebond car le client va pouvoir trouver ce qu’il cherche.
  3. Le vendeur, la marque qui y trouve également de nombreux bénéfices : Il profite de l’audience de la marketplace, de sa puissance marketing et de la confiance de ses clients. Il peut facilement tester de nouveaux marchés, notamment à l’international et ce avec des investissements très modérés. C’est également le moyen de faire du complément de gamme : Lorsqu’un site achète une partie d’une collection, la possibilité de proposer le reste de la collection, sur le même site, en marketplace. Et pour des marques à plus faible notoriété, la marketplace est souvent incontournable à une époque où les retailers classiques peinent à acheter du stock.

Les marketplaces sont en train de transformer durablement le paysage du e-commerce et aujourd’hui les marques ne peuvent plus délaisser ce nouveau canal de distribution.